Friday, November 28, 2008

L’enfer … c’est les mouches

Bon j’ai décidé de faire du blog fond, du vrai blog, intense et tout plein d’émotions… avec les touts et les riens qui m’arrivent dans la journée.

Alors voila. D’abord, le background de cette histoire : Il y a 4 ou 5 jours, une grosse mouche poilue, bien dégueulasse s’est introduite dans ma petite maison d’amour. Et je dois avouer que j’ai peur des mouches, surtout les grosses, parce que c’est super kamikaze une mouche, et que ça fonce tout droit (en général en plein dans ma figure) sans se soucier des conséquences. Quelles conséquences vous demandez-vous? Et bien 1) J’hurle. 2) Je baisse la tête, me cache le visage et 3) cours m’armer. De quoi? Aha. Vu que les insectes me dégoutent, je vais pas y toucher. Donc, je m’arme de mon seul arsenal à distance : la bombe d’insecticide. Et là j’attends.

Avant, je vaporisais à fond dans toute la pièce… et bien sur, c’est moi qui finissais étouffée. Avant c’était quand j’étais jeune et ignorante. Maintenant je suis un peu plus vieille, oui, mais je suis d’une sagesse ahurissante et cette histoire va vous le prouver. Un peu de patience.

Sagesse oblige, maintenant je complote.

D’abord je vérifie les portes. Si l’une d’elles est ouverte, ça veut dire que l’ennemie pourrait s’être réfugié dans une autre pièce. Inacceptable. Alors j’éteins la lumière (sérieusement, pour protéger l’environnement vu que cette pièce sera fermée pour toute la journée), je retiens ma respiration et je vaporise non-stop littéralement, en reculant vers la porte, je sors, et je ferme. Si l’ennemie est dans la pièce, son refuge sera son cercueil (je sais, je passe trop de temps devant la télé à regarder des films de mafia). Et ainsi de suite pour toutes les pièces avec porte ouverte.

Puis je retourne sur la scène du crime initial. Et là j’attends. Et d’habitude, mes pièces-cercueil sont vides vu que je retrouve l’impertinente ennemie, devant moi. Et là j’attends qu’elle se pose quelque part (ça fait super mal aux yeux parce qu’une mouche c’est pas facile à suivre du regard) et une fois que je la sens immobile, je vaporise un petit coup, petit oui, mais direct. Bien sur, elle s’envole et en recommence cette danse de la mort pour une ou deux heurs, avec pauses sursis quand je fatigue de la suivre.

C’est donc ce que j’ai fait cette fois ci aussi.

Alors la mouche avait disparue. Je me suis dit, elle a du mourir dans un coin, et on retrouvera son cadavre sous un canapé ou au coin d’une porte (avec un peu de chance, c’est pas moi qui la retrouverai).

Puis 2 jours se sont écoulés et l’impertinente ressurgis de nulle part. J’étais en train de répondre à un texte sur le blog de ma sœur quand cette saloperie est venue se coller sur mon écran!

Alors cette fois, j’ai lancé la bataille avec force.

Même stratégie que la première fois, mais cette fois, les coups de vaporisation directs étaient plus nombreux et là, même la plus coriace des mouches n’y survivrait pas.

C’est alors que je me suis aperçue que l’insecticide était périmé… Alors je sais pas si j’ai contaminé ma famille ou si on s’en sortira tous vivants (y compris la mouche ?).

En plus de ça, le jour d’avant j’avais cassé une bouteille de parfum dans la chambre à coucher, et bon, bien sur dans un si petit appart, et avec la clim centrale, le mélange parfum/insecticide périmé a fait de l’effet.

Enfin bon, l’ennemie était bien étourdie (et moi peut-être cancéreuse) et je l’ai retrouvée vacillant dans tous les sens sur le bord du comptoir, alors pour le coup de grâce, je l’ai frappée avec un torchon (que j’ai jeté à la poubelle illico, paranoïa oblige). Et cette fois, pas de blague. J’ai finit le travail jusqu’au bout. Vu que ça me dégoute trop de prendre la mouche avec un kleenex et de la jeter dans les toilettes, ou quelque chose dans le genre, j’ai décidé de l’aspirer. Oui oui. J’ai pris le petit aspirateur portable et je l’ai avalée. Puis j’ai bien utilisé l’aspirateur un peu partout dans la maison histoire de renforcer la capture avant d’éteindre. C’était hier soir. Enfin! Libre!

Ce matin cette salope ressurgit dans le coin où je charge l’aspirateur!!!! Sans blagues!

La mouche immortelle des enfers.

2 comments:

L'épice said...

hahahahahaha!!! peux plus m'arrêter de rire!!
pas pauvre sœur face à une grosse mouche poilue!!
bon, après avoir intoxiqué tout le monde, agrandit à toi seule le trou dans la couche d'ozone de 327% et perdu un temps monstrueux tu auras (je l'espère) compris qu'il n'y a qu'une issue face à ces bestioles:
la tapette! vlan! paf! crriiiiik! et voilà, propre, nickel, pollution minimum, possibilité que la mouche devienne résistante à ton insecticide réduite à néant!

conclusion: en fait, tu ne regardes pas assez de films de mafioso, sœurette au cœur moelleux!!! ;)

~*~*~*~ said...

tu te réjouis de ma misère bad sister??!!!

oui je me suis sentie bien coupable pour la couche d'ozone... on n'a pas de sprays chez nous en général... juste cet insecticide périmé qui déménage avec moi d'appart en appart!! j'aurais du me douter qu'il y avait quelque chose qui clochait... MEA CULPA!!!!! SORRY OZONE! SORRY petits-petits-petits enfants!!

mais alors pour ton conseil, j'ai qu'un seul mot : BEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEURK!!!!!!!

;-)